Frantz Fanon

Frantz Fanon (1925-1961), psychiatre, essayiste martiniquais, militant anticolonialiste, est l’un des fondateurs de la pensée tiers-mondiste. Il a notamment analysé et dénoncé les effets de la violence coloniale. Son approche novatrice de la relation soignant/soigné, sa volonté de restaurer chez ses patients ce qui peut faire sens chez eux (leurs référents culturels, leur langue et l’organisation de leur vie sociale), tout en articulant les soins psychiques au contexte politique dans lesquels ils ont lieu, est une clinique du lien social qui fait écho à la clinique de l’exil que nous proposons au centre de soins et de ressources.

« L’humanité attend autre chose de nous »

Inauguration du centre Frantz Fanon

« Ces quelques mots qui me rapprochent de vous aujourd’hui : je suis profondément désolé de n’avoir pu être à Montpellier. Mon absence ne saurait ombrager cette journée d’inauguration du centre de soins et de ressources Frantz Fanon. L’exil en lui-même est un déchirement un traumatisme. Les conditions dans lesquelles ce saut dans l’inconnu a été opéré marquent à jamais. Le travail qui a déjà été effectué par Muriel Montagut et son équipe est à saluer et en amont le CADA de Béziers. Mon père en prenant ses fonctions en Algérie en 1953 a découvert l’ampleur des dégâts commis par la colonisation sur la population algérienne. L’hôpital de Blida était une prison au sein d’une prison pour les malades algériens. Exilés dans leur propre pays. La douleur et le trauma subi aujourd’hui de par le monde par ces « damnés de la terre » du 21e siècle nous interpelle. Nous sommes tous concernés, j’allais dire tous responsables. Je forme le souhait que ce projet soit à la hauteur de l’immense mission qu’il entreprend. Je suis de tout cœur avec vous. »

Amitiés sincères, Olivier Fanon